Skip to Main Content
It looks like you're using Internet Explorer 11 or older. This website works best with modern browsers such as the latest versions of Chrome, Firefox, Safari, and Edge. If you continue with this browser, you may see unexpected results.

Rédiger et déposer sa thèse de doctorat à Université Paris Cité

Rédiger sa thèse de doctorat

Les normes de rédaction, de structuration et de mise en forme (système de références bibliographiques, annexes, index…) sont présentées à titre indicatif. Nous attirons votre attention sur le fait qu’elles peuvent varier selon les disciplines et le format de thèse choisi (thèse "classique", thèse sur articles...).

Vous devez consulter votre directeur de thèse ou votre école doctorale pour choisir un modèle et un format de rédaction adéquats.

Le service des thèses des bibliothèques n'a qu'un rôle consultatif et ne peut se substituer à la direction scientifique de votre thèse (directeur, co-directeur, co-encadrant, comité de suivi, école doctorale).

Il est à noter également que votre thèse devra être déposée sous format PDF et sera consultée dans sa version électronique. Il est donc recommandé de générer un menu cliquable, de supprimer les pages blanches et de conserver la page des résumés, mots-clés et titres en français et anglais en deuxième page du manuscrit comme proposé dans le modèle fourni par l’université. Il est également conseillé d'éviter les éléments perturbateurs dans la lecture en ligne, comme la présence du nom de l'auteur et des titres dans les en-têtes de chaque page.

Quel format de thèse choisir : thèse "classique" ou "sur publications" ?

  Le choix du format de votre thèse doit être vu et décidé avec votre directeur de thèse. La consultation ou l'accord de votre école doctorale peuvent également être nécessaires.

Définition réglementaire

Selon l'article L612-7 du code de l'éducation qui définit ce qu'est un doctorat : "Le diplôme de doctorat est délivré après la soutenance d'une thèse ou la présentation d'un ensemble de travaux scientifiques originaux. Cette thèse ou ces travaux peuvent être individuels ou, si la discipline le justifie, collectifs, déjà publiés ou inédits. Dans le cas où la thèse ou les travaux résultent d'une contribution collective, le candidat doit rédiger et soutenir un mémoire permettant d'apprécier sa part personnelle."

Nota Bene : ce guide présente principalement la structure formelle et les éléments constitutifs de la thèse "classique", qui "restitue une recherche doctorale sous la forme d’une monographie originale et exhaustive".

Cas de la "thèse sur articles" ou "thèse sur publications"

A côté de la thèse dite "classique", il existe un format de thèse sur publications. De forme mixte, ce type de thèse comprend généralement des chapitres de facture traditionnelle et plusieurs articles publiés ou acceptés pour publication dans des revues à comité de lecture reconnues dans le domaine disciplinaire de la thèse.

Dans le cas d’une thèse avec insertion d’articles, il convient de respecter les conditions suivantes :

    - Le doctorant doit être l’auteur principal des articles, respecter les droits des co-auteurs et vérifier les droits de diffusion conformément au contrat établi avec l’éditeur de la revue.

    - Les articles doivent être rédigés au cours des études, dans le cadre de la thèse.

    - La thèse n'est pas une simple juxtaposition des articles mais elle doit constituer un ensemble cohérent et original qui permet d'apprécier la démarche de recherche de l'ensemble et la contribution du doctorant.

Il existe peu de recommandations méthodologiques formalisées pour les jeunes doctorants qui ont fait ce choix.

Pour en savoir plus sur ce format, vous pouvez cependant consulter les documents suivants :

Thèse par articles : mode d'emploi  (Plaquette proposée par l'école MINES ParisTech)

Manuscrit et Soutenance de thèse (École Doctorale 261) (Document contenant les règles issues de décisions de l'École Doctorale 261 avec une mise à jour votée par le Conseil du 13 février 2020)

Ressources

Liste de documents sur la rédaction des thèses, disponibles en ligne ou en bibliothèques :

Sélection d'ouvrages de méthodologie relatifs à la préparation et la rédaction d'une thèse de doctorat ou tout autre travail universitaire

1. Règles de présentation

Les règles présentées ci-dessous sont, pour l’essentiel, celles conseillées par l’Agence Bibliographique de l’Enseignement Supérieur (ABES) ou le Ministère de l’enseignement supérieur (voir le "Guide pour la rédaction et la présentation des thèses à l'usage des doctorants" dans la rubrique "Documents utiles").

1. 1. Présentation du texte

Pour garantir une bonne visibilité des différents éléments de votre thèse, il est recommandé de :

●   Justifier le texte.
●   Choisir une police et des caractères de bonne lisibilité et d'une taille suffisante (12 pt en moyenne).
●   Opter pour une police sans empattement (sans serif), comme Calibri, Arial ou Verdana et éviter également les polices trop étroites (ex. : Arial Narrow).   
●   S’en tenir à la police choisie, seule exception faite des notes, tables, graphiques, où la police peut être de taille légèrement plus petite ou différente.
●   Insérer le numéro de page en bas à droite.
●   Utiliser un interligne simple. Il peut être agrandi à 1,5.
●   Laisser une marge minimum de 2,5 cm à gauche et à droite, une marge haute de 1,5 cm et une marge basse de 2 cm.

1. 2. Mise en page

Pour garantir une bonne lisibilité de votre texte, il faut éviter de :

●   Mettre fin à un chapitre en tout début de page (dernière ligne d’un paragraphe sur la page suivante par exemple).
●   Commencer un chapitre en toute fin de page (première ligne d’un paragraphe ou un mot seul isolé en bas d’une page par exemple).
●   Insérer trop de blancs dans une page (bien les proportionner au nombre de lignes).
●   Laisser des lignes blanches entre chaque paragraphe, sauf si cela est signifiant (avant une conclusion par exemple).

1. 3. Format

Le format A4 est un standard adéquat bien adapté à la lecture sur écran ou à toute lecture sur impression papier.

Toute thèse déposée doit être fournie sous format PDF/A, spécialement adapté aux besoins de l'archivage, et correspondant à une version = 1.4 ou > 1.4, dont la conformité est à vérifier sur le site FACILE, avant de la déposer. Pour en savoir plus, consultez le tutoriel « Facile ».

► Jeu des polices de caractères lors du formatage en PDF

Les polices de caractères utilisées dans la thèse doivent toutes être incorporées dans le document PDF. L'incorporation permet d’empêcher la substitution des polices lors du formatage et d’assurer un affichage optimum du document lors de sa consultation. Nous vous conseillons de vérifier que toutes les polices du PDF que vous avez obtenu sont bien incluses.

Pour ce faire, vous devez :

    • Ouvrir le fichier PDF avec Acrobat Pro ou Acrobat Reader
    • Cliquer sur Fichier > Propriété > Onglet Polices
    • Vérifier que la mention « Jeux partiels incorporés » soit présente à côté de tous les noms de polices

 

Logiciels

Il est vivement conseillé d’utiliser des versions récentes des logiciels et de les mettre à jour régulièrement.

1. 4. Règles typographiques

Il convient de connaître et de respecter les règles typographiques françaises.

Voici quelques consignes à suivre :

●   Éviter de couper des mots en fin de ligne.
●   Dissocier clairement les paragraphes.
●   Distinguer clairement le texte d’un paragraphe d’un texte cité.
●   Utiliser la couleur noire.
●   Éviter l’usage de couleurs autres ou de polices fantaisistes.

 

Vous pouvez approfondir vos connaissances en la matière, grâce aux documents suivants :

    « Règles typographiques de base pour la présentation d’un document » proposé par la Délégation aux systèmes d'information du CNRS
    « Petites leçons de typographie » proposé par Jacques André (UMR Irisa, Institut de recherche en informatique et Systèmes Aléatoires, Rennes)

A consulter en bibliothèque : Lexique des règles typographiques en usage à l’Imprimerie nationale. 3e éd. Paris : Imprimerie nationale, 2002.

1. 5. Langue de la thèse

Sauf exception, la langue d'une thèse française doit être le français. (Code de l'éducation, par application de l’article L121-3 du code de l’éducation  «La langue de l'enseignement, des examens et concours, ainsi que des thèses et mémoires dans les établissements publics et privés d'enseignement est le français. Des exceptions peuvent être justifiées […]»).

Toute thèse rédigée dans une autre langue que le français doit être accompagnée d’un résumé substantiel en français (12 000 caractères au minimum espaces compris).

 

Cas particulier : thèse en cotutelle

Conformément aux dispositions de l’article 21 de l’arrêté du 25 Mai 2016  relatif à la cotutelle internationale de thèse, la rédaction du manuscrit de thèse peut se faire dans une langue étrangère à condition qu’elle soit complétée par un résumé substantiel en langue française. Pour plus d'informations sur la cotutelle, consulter la page du Pôle commun stratégie et relations internationales UPC sur ce sujet.

 

Consignes :

Le Guide pour la rédaction et la présentation des thèses à l’usage des doctorants du MESR (2007) indique que le résumé substantiel doit :
●    figurer dans les pages liminaires du manuscrit (pages qui suivent la page de titre et précèdent la table des matières). Il fait donc partie intégrante du manuscrit de thèse.
●    permettre de se faire une idée relativement précise du contenu de la thèse. Ce résumé peut avoir une longueur comprise entre 10 et 20 pages.
●    décrire le contexte de la recherche, la démarche adoptée et les résultats obtenus.
●    s'ajouter aux résumés obligatoires présents dans les pages liminaires (cf. feuille de style).

 

Important :

Certaines écoles doctorales ont établi des règles très strictes concernant la langue du manuscrit de thèse. Le choix d'une langue étrangère doit donc être vu et décidé avec votre directeur de thèse et votre école doctorale.

2. Structuration de la thèse

Afin d’assurer une certaine cohérence de présentation des thèses et de faciliter leur signalement et leur consultation, le manuscrit de thèse doit respecter certaines normes quant à son aspect formel et visuel.

Pour en garantir l'unité et la clarté intellectuelle, il est primordial également de bien structurer et hiérarchiser les éléments composant votre thèse. Chaque partie doit être clairement identifiée, les éléments sémantiques bien différenciés : titres, paragraphes de différents types (courant, citation, bibliographie, notes, annexes…).

Enfin, le doctorant doit également prendre en compte certaines spécificités propres à sa discipline ou à son domaine d'étude.

2. 1. Les éléments constitutifs de la thèse

Une grande attention doit être portée à tous les éléments présentés comme obligatoires.

1.

Page de titre

●  Obligatoire

2.

Résumé, mots-clés et titre en français

●  Obligatoire
●  Résumé : entre 1700 et 4000 caractères (espaces compris). Éviter d’inclure des formules dans le résumé.
●  Mots-clés : pas plus d'une dizaine. Veiller à être précis.
●  Ces éléments sont utilisés pour le signalement des thèses dans les catalogues et sur des portails locaux, nationaux ou internationaux.

3.

Résumé, mots-clés et titre en anglais

●  Obligatoire
●  Résumé : entre 1700 et 4000 caractères (espaces compris). Éviter d’inclure des formules dans le résumé.
●  Mots-clés : pas plus d'une dizaine. Veiller à être précis.
●  Ces éléments sont utilisés pour le signalement des thèses dans les catalogues et sur des portails locaux, nationaux ou internationaux.

4.

Résumé, mots-clés et titre dans une autre langue que le français ou l'anglais

●  Obligatoire seulement si la thèse est rédigée dans une autre langue que le français ou l'anglais.

5.

Résumé substantiel en français

●  Obligatoire seulement si la thèse est rédigée dans une autre langue que le français.
●  À placer dans les pages liminaires ou en annexe dans le corps de la thèse.
●  Est distinct des résumés courts et ne se substitue pas à ces derniers.
●  Doit permettre de se faire une idée relativement précise du contenu et décrire le contexte de la recherche, la démarche adoptée et les résultats obtenus.
●  12 000 caractères au minimum (espaces compris).

6.

Dédicace

●  Facultative

7.

Remerciements

●  Facultatifs (cependant, conseillés)
●  Ne doivent contenir aucune donnée à caractère personnel (mail...). 

8.

Sommaire / table des matières, liste des tableaux, liste des figures ou des autres documents spéciaux, s’il y a lieu  

●  Obligatoire
●  Le sommaire figure généralement en début de document, tandis que la table des matières se place à la fin. Le sommaire présente une vue globale et synthétique de la structure de votre développement (les grandes parties), tandis que la table des matières correspond à la liste complète et détaillée de toutes les divisions (parties, sous-parties, chapitres, sections, paragraphes, etc.). 
●  La bibliothèque universitaire vérifie que la thèse est complète en s’appuyant sur le sommaire et la table des matières. Si un élément mentionné est absent, le fichier sera considéré comme incomplet et le dépôt de la thèse sera refusé. Veillez donc à ce que le sommaire et la table des matières soient à jour tant pour les éléments mentionnés que pour leur pagination.

9.

Liste des sigles, liste des abréviations

●  Obligatoire

10.

Avertissement

●  Facultatif

11.

Corps de la thèse

●  Obligatoire
●  Introduction, parties (composées de chapitres, sous-chapitres, eux-mêmes composés de paragraphes), conclusion.

Focus sur les articles dont vous êtes co-auteur et qui sont présentés dans votre thèse : vous devez les intégrer en texte intégral, soit dans le corps de la thèse, soit dans les annexes.
●  Si l’extrait d’un article est présent dans le corps de votre thèse et l’intégralité de l’article se trouve en annexe, introduisez l’extrait de l’article en faisant référence à l’annexe correspondante (n° de l’annexe, page, etc.).
●  Introduisez chacun de vos articles par une page où vous indiquez le titre, les co-auteurs (sous la forme Prénom Nom), l’état (soumis, publié, etc.), ainsi que le nom de la revue et la date de publication s'il y a lieu.

12.

Notes

●  Si nécessaires
●  Vérifier le style conseillé avec le directeur de thèse ou l’école doctorale : notes intégrées au texte ou placées en bas de page.

13.

Index

●  Facultatif
●  Index général ou thématique (noms propres, concepts…)

14.

Bibliographie

●  Obligatoire
●  L’ensemble des sources consultées pour la thèse doit être énuméré (sources primaires et sources secondaires). Les sources consultées mais non expressément citées dans le corps de la thèse doivent impérativement en faire partie.
●  Sources primaires : composées de documents de première main (ex. : archives manuscrites ou imprimées, œuvres originales etc.) auxquelles il est fait référence dans la thèse.
●  Sources secondaires : composées des documents donnés comme information bibliographique supplémentaire.

15.

Table des matières

●  Obligatoire
●  Peut être placée en début de thèse en remplacement du sommaire.
●  Liste de manière exhaustive toutes les parties composant votre thèse (parties, sous-parties, chapitres, sections, paragraphes, figures, annexes, etc.).
●  Cas particulier de la thèse sur travaux : la liste des documents qui la composent se substitue à la table des matières.

16.

Annexes

●  Facultatives
●  Joindre obligatoirement les annexes présentées lors de la soutenance.
●  En dresser la liste et la faire figurer à la fin de la table des matières.
●  Les numéroter indépendamment.
●  Attention à la problématique des droits d'auteur, s'il s'agit de ressources  tierces, dont vous n'avez pas obtenu toutes les autorisations de diffusion.

 

2. 2. Page de titre

Des modèles de pages de titre (thèse sans cotutelle, thèse en cotutelle) sont présentés en fin de rubrique. Il vous est possible d’ajouter d’autres éléments sur la page de titre, à condition que les informations soient exactes.

 
Langue de la page de titre La page de titre doit être obligatoirement en français, sauf le titre et le sous-titre si la thèse est rédigée dans une autre langue que le français. Une seconde page de titre dans une autre langue peut être insérée à la suite.
Logos    ●   Insérez obligatoirement le logo d’Université Paris Cité et, en cas de cotutelle internationale (avec une université étrangère), le logo de l’établissement de cotutelle.
●   Vous êtes autorisé à mettre en plus les logos de votre école doctorale, de votre laboratoire, et de tout autre partenaire dans la conduite de vos recherches.
●   Vous ne devez pas mettre les logos des établissements de rattachement des membres du jury.
Établissement de soutenance ●   Indiquez « Université Paris Cité » (attention, sans l’article défini « l’ »).
●   En cas de cotutelle internationale, indiquez également le nom de l’établissement de cotutelle.
École doctorale

Indiquez le nom de votre école doctorale et son numéro.
Par exemple : ED Médicament, Toxicologie, Chimie, Imageries (563)

Laboratoire

Indiquez le nom de votre laboratoire, à ne pas confondre avec le nom de votre équipe de recherche qui peut être ajouté à la suite.
Par exemple : Laboratoire Institut Necker Enfants Malades (UMR_S_1151 / UMR_8253), Équipe Développement du système immunitaire

Titre et sous-titre de la thèse

●   Doivent être dans la langue de rédaction de la thèse.
●   Respectez les règles orthographiques d’emploi des majuscules dans la langue concernée (pas de majuscules aux noms communs en français et en anglais).
●   Utilisez la forme complète des noms, organismes, etc. Par exemple : Denis Diderot et non D. Diderot ; Caenorhabditis elegans et non C. elegans.
●   Développez, si possible, les abréviations et utiliser un terme à la place des formules, symboles, caractères grecs, etc. Par exemple : Dioxyde de carbone et non CO2 ; premier et non 1er ; delta et non Δ
●   Le titre doit être identique à celui que vous avez indiqué sur la demande d’autorisation pour la composition du jury. Si le titre (contenu, langue) diffère de celui indiqué sur theses.fr, vous devez le signaler à votre école doctorale.

Nom du doctorant

●   Votre nom de famille, et si nécessaire votre nom d'usage, doivent figurer tels qu’ils sont enregistrés administrativement.  Ils serviront à vous identifier dans les catalogues en ligne, notamment sur theses.fr. L’usage d’un pseudonyme est donc exclu.
●   Pour qu'il n'y ait pas de confusion possible entre noms et prénoms, indiquez le(s) nom(s) en lettres capitales.
●   Si les noms ou les prénoms comportent des accents ou caractères diacritiques, ceux-ci doivent être saisis.
Par exemple : Andreï ROBERT BOULANGER ; Marie-Noëlle LÉCUYER

Spécialité

Indiquez la spécialité validée par votre école doctorale (voir la liste des spécialités UPC). En cas de doute, renseignez-vous auprès de votre école doctorale.

Cas de thèse VAE ●   Ne pas ajouter de mention de VAE sur la page de titre.

●   La fonction de « référent » est remplacée par celle de « directeur de thèse ».

Directeur de thèse Attention à ne pas confondre co-encadrant et co-directeur de thèse. En cas de doute, renseignez-vous auprès de votre école doctorale.
Date de soutenance Date complète comprenant jour, mois et année.
Composition du jury

●   Indiquez tous les membres du jury, y compris directeur(s) de thèse et membre(s) invité(s).
●   Pour chacun, donnez les informations suivantes : Prénom, NOM, qualité (professeur des universités, PU-PH, etc.), établissement de rattachement, rôle par rapport à la thèse (directeur de thèse, rapporteur, examinateur, co-encadrant, membre invité).
●   En cas d’absence d’un membre du jury, retirez sa mention de la page de titre.
●   Les règles relatives au nom du doctorant (voir plus haut) s’appliquent de la même façon aux noms des membres du jury.
Par exemple : Myong Hee KANG, PU-PH, Université Paris Cité, examinateur

2. 3. Éléments sous droits

Si vous choisissez de diffuser votre thèse sur Internet sans avoir obtenu toutes les autorisations des ayants droit pour les contenus sous droit présents dans votre thèse, vous devez déposer une version partielle en retirant les éléments pour lesquels vous n’avez pas les droits : cette version partielle sera alors diffusée sur Internet à la place de la version intégrale.

Vous devez ainsi préparer 2 versions de votre thèse :
●   une version complète
●   une version partielle pour la diffusion sur Internet = version expurgée des éléments problématiques

L’emplacement de chaque illustration et document sous droits sera laissé vacant avec la mention « élément sous droit, diffusion non autorisée » de telle sorte que la mise en page et la pagination de la thèse resteront inchangées. Les titres des illustrations et documents retirés seront laissés dans le corps du texte à leur emplacement initial.

 

Cas des illustrations

À consulter : "Quelles images puis-je publier dans ma thèse ? Réponse en pratique dans un atelier pédagogique" (Françoise Acquier, CNRS, sur hypotheses.org, atelier pédagogique)

 

Cas des articles

Si vous n'êtes pas autorisé par l'éditeur à publier un article ou une partie de son contenu, ils doivent être remplacés dans la thèse par leur référence bibliographique avec l'URL pérenne (DOI) de la version électronique sur le site de l’éditeur.

Nous vous invitons à vérifier la politique de copyright et d’archivage (du preprint, du postprint et de la version éditeur) du journal sur Sherpa/Romeo ou DOAJ.

Vous pouvez également vérifier la politique de publication et autoarchivage d'éditeurs scientifiques français sur le site Mir@bel.

Un document récapitulatif sur vos droits proposé par Lilliad, Université de Lille : "Avez-vous tous les droits?"

2. 4. Numérotation des pages

La numérotation des pages doit être continue et comprendre obligatoirement les annexes, les pages d'illustrations, les tableaux, la bibliographie, etc. 

La page de titre peut être numérotée mais le chiffre doit en être masqué

Il est recommandé d’utiliser les chiffres arabes pour la numérotation.

L’insertion de pages blanches est à limiter si possible.

2. 5. Illustrations

Les « illustrations » correspondent aux images, schémas, graphiques et tableaux ajoutés au corps du texte ou en annexe de votre thèse.

Résolution :

Le choix de la résolution dépend du type d’illustration utilisée (photographie, graphique, carte...). Elle est à adapter également en fonction de l'usage envisagé (affichage à l’écran ou impression). Il est utile de rappeler qu’une image à haute résolution sera plus précise mais alourdira le poids de votre fichier.

- Sur écran, pour que l’image soit nette, sans pixel apparent, choisir une résolution d’au moins 72 dpi.

- Pour l'impression, choisir une résolution d’au moins 300 dpi.

Tutoriels :

"Modifier la résolution et la taille d’images à intégrer à la thèse/au mémoire en ligne" (Marie -Ève Ménard, bibliothèques de l'Université de Montréal)

"Insérer une illustration" (Écrire avec Word : Guide pour la prise en main de Word pour Windows, Bibliothèques de l'Université d'Aix-Marseille)

"Utiliser les images numériques" (Erwin Thierry, Fovet-Rabot, Cécile, Cohen Corinne. Montpellier : CIRAD, 3p.)

"Les illustrations" (Service commun de la documentation, Lyon 2, Service des thèses)

Logiciels :

Photopea.com : éditeur d'image avancé (éditeur gratuit en ligne qui vous permet notamment de redimensionner des images)

2. 6. Bibliographie

Tout au long du travail de recherche et de rédaction, il est essentiel de ne jamais omettre de citer toutes les sources utilisées ou simplement consultées. Les citations et références doivent contenir les informations minimales pour identifier sans ambiguïté les documents sources (livre, chapitre de livre, thèse, article de revue académique, rapport, page Web, enregistrement audio ou vidéo, etc.).

Vous présenterez les différentes sources auxquelles vous avez eu recours d’une manière claire, cohérente, ordonnée, conforme aux normes en vigueur et aux usages de votre discipline. Université Paris Cité n’impose pas de respecter un style bibliographique particulier.

 

► Le style choisi devra avoir été approuvé par votre directeur de thèse et être conforme aux exigences de votre discipline. Il sera nécessaire de respecter du début à la fin les prescriptions propres au style que vous aurez choisi ou qui vous sera recommandé.

Ce travail de recensement peut être réalisé automatiquement avec l'aide d'un logiciel de gestion de données bibliographiques.

 

► Automatiser sa bibliographie avec un logiciel de gestion bibliographique :

Ces logiciels vous permettent de constituer une « bibliothèque » de références bibliographiques, de les classer et de les gérer tout au long de votre travail d'étude ou de recherche. Compatibles avec la plupart des traitements de texte, par l'installation d'un plugin, ces outils vous permettent également d'insérer automatiquement vos citations courtes dans votre texte ou en note de bas de page, puis de générer votre bibliographie finale selon la norme choisie. Zotero, Mendeley et Endnote sont parmi les plus connus.

Les doctorants sont invités à prendre conseil à ce sujet auprès de la bibliothèque et suivre les formations proposées.

Ils peuvent consulter également le "guide pour prendre en main Zotero"  proposé par les bibliothèques UPC.

 

Pour aller plus loin

1. Guides recensant certaines règles formelles sur la manière de citer des références bibliographiques :

●   AMA Style : citer selon les normes de l' American Medical Association (Domaine de la santé). [Consulté le 30 septembre 2021]

●   Citer selon les normes de l’APA  : format défini par l'American Psychological Association pour les publications et écrits scientifiques en psychologie et dans les domaines des sciences sociales et du comportement. Le guide proposé est une adaptation partielle en langue française du Publication Manual of the American Psychological Association. [Consulté le 28 septembre 2021]

●   Chicago-Style Citation Quick Guide [Consulté le 30 septembre 2021]

●   Citer selon le style MLA :  What Is MLA Style? In : Modern Language Association [en ligne]. 2016. [Consulté le 17 septembre 2021]

●   Citer selon le style Vancouver - Guides par discipline. In : Bibliothèques - Université de Montréal [en ligne]. 2016. [Consulté le 30 septembre 2021]

2. Tutoriels pour apprendre à citer vos sources dans le respect du droit d'auteur :

●   Citer ses sources et rédiger une bibliographie : tutoriel proposé par la bibliothèque de SciencesPo

●   Citer ses sources et éviter le plagiat : ce tutoriel vous aide à citer (reformuler, mettre en retrait, etc.) vos sources afin d'éviter le plagiat. Il prend la forme d'exercices interactifs.

●   Outil de citations interactif : cet outil vous apprend comment citer vos sources selon différents cas de figure pour les normes de présentation APA et Vancouver.

●   Infoplag, mis à disposition en version française par l'Université d'Aix-Marseille (AMU)

●   Infoplag, mis à disposition en version anglaise sur le site du Collège de Rimouski (Canada)

●   Rédiger et citer ses sources : tutoriel proposé par les bibliothèques UPC

2. 7. Feuilles de style et modèles de page de titre

Université Paris Cité vous propose de télécharger une feuille de style fonctionnant sous Word validée par le Collège des Écoles Doctorales. Ce modèle vise à assurer une cohérence dans la présentation des thèses de l'université et à en faciliter le signalement et la consultation. En le respectant, vous vous assurez de ne pas oublier d'éléments dans la présentation de votre thèse. A défaut de l’utiliser, nous vous invitons à vous en servir comme modèle.

La feuille de style UP est déclinée en 3 versions :

•  Feuille de style_UPC (thèse sans cotutelle)

•  Feuille de style_UPC_Cotutelle (thèse avec cotutelle)

•  Feuille de style_UPC_IPGP

Vous trouverez également un modèle destiné à la mise en page d'une version partielle de votre thèse. Cette dernière feuille de style est à utiliser dans le cas où vous souhaitez diffuser votre thèse sur Internet sans avoir obtenu toutes les autorisations pour les contenus sous droit présents dans votre thèse.

Si vous préférez utiliser votre propre feuille de style, vous devez à minima respecter le modèle de page de titre UP, décliné en 3 versions comme la feuille de style.

Remarques : la police peut être modifiée de même qu'une illustration peut être ajoutée, à condition que les éléments obligatoires ne soient pas supprimés.

Vous pouvez télécharger les documents dans la rubrique "Documents utiles" ci-dessous.

Besoin d'aide?

Inscrivez-vous à une formation proposée par le département de formation des doctorants ou par les bibliothèques d'Université de Paris :